Bosnie-Hérzegovine

Islam : les wahhabites à la conquęte de la Bosnie ?

La Communauté islamique de Bosnie-Herzégovine a adopté une résolution qui demande la protection des volontaires islamistes venus aider le pays durant la guerre, tout en condamnant - mais bien timidement - le wahhabisme. Les militants de l?islam radical ont désormais pris pied dans le pays, contrôlant déjà de nombreuses mosquées. Est-il trop tard pour stopper ce mouvement ?

Port de Split. Un autocar rempli de touristes américains, part en pčlerinage vers le sanctuaire marial de Medjugorje, est ravi. Un jeune hommen nommé Zijad prend le bus en otage et exige, en bonne langue serbo-croato-bosniaque un passage jusqu?ŕ la frontičre de la Bosnie-Herzégovine. Les troupes de la police croate, armées jusqu?aux dents, mettent fin au drame. Le criminel est terrassé, et les Américains poursuivent leur voyage vers la Vierge.

Islam : les wahhabites à la conquęte de la Bosnie ?Voici le scénario d?une exercice de combat contre le terrorisme qui a été diffusé sur toutes les chaînes de télévision de Croatie. On sait trés bien de quel côté les Croates s?attendent ŕ des attaques terroristes. Quelques jours auparavant, une vraie nouvelle est arrivée de Serbie. Jasmin et Erhan Smajlovic ont été blessés lors d?un échange de coups de feu qui a eu lieu devant la mosquée Arap, dans le centre de Novi Pazar. Ce rčglement de compte n?était que la suite de ce qui était arrivé à l?intérieur męme de la mosquée oů, d?aprés les paroles du président de la communauté musulmane de Novi Pazar, Sead Sacirovic, les fidčles sont entrés en conflit avec une dizaine de wahhabites. Il y a eu une bagarre, muezzin et imam de cette mosquée ont été légérement blessés, tandis que des passants affirment que des balles sifflaient sur le dôme.

Le silence de la Communauté islamique

La Communauté islamique en Bosnie-Herzégovine a exprimé son soutien à celle du Sandjak, en l?encourageant à continuer à mettre en śuvre la Résolution de la Communauté sur l?interprétation de l?islam, et a appelé toute la hiérarchie religieuse du Sandjak à s?engager pour maintenir les valeurs culturelles et la tradition musulmane. Une autre résolution, rédigée par la Communauté islamique quelques jours plut tôt, traite la question d?Abu Hamza, le leader des wahhabites en Bosnie. Il est écrit : « Nous nous attendons ŕ ce que la Bosnie-Herzégovine respecte les droits de tous ses citoyens, sans égard ŕ la race, religion ni provenance », et, juste aprés : « Il est immoral de discriminer ceux qui nous ont apporte de l?aide, mais il l?est encore moins de souligner tout le temps le bien que l?on a fait ».


Voici donc la seule réaction de la Communauté islamique à ces comportements, qui passe parfois par des insultes ouvertes, comme l?interview d?Abu Hamza, qui a craché dans la figure de tous les musulmans de Bosnie-Herzégovine, en disant que leur islam était trop « officiel », et que les imams sont des « cocos ». Le passage le plus audacieux de la Résolution signée par Mustafa ef. Ceric, dit : « Nous soulignons que tous ceux qui provoquent le désordre dans nos mosquées, sous prétexte de diffuser la « véritable foi » ne sont pas bien inspirés. En effet, il est temps qu?un responsable de la communauté musulmane parle des soi-disant militants de la « véritable foi » qui, au nom de cette foi, commettent d?ignobles crimes, comme le meurtre de toute une famille catholique lors du réveillon du Noël 2002, ou celui commis par un demeuré wahhabite, qui a tué sa mčre parce qu?elle ne faisait pas la priére du matin avec lui, et qui, depuis des mois, passait ses jours et nuits ŕ l?intérieur de la mosquée du Roi Fahd.

Laissons de côté les bizarres exploits de ces zélotes « mal inspirés », qui continuent ŕ envahir les mosquées de Bosnie-Herzégovine, et qui n?hésitent pas à s?approprier des petites filles qui vont à l?école élémentaire, pour les épouser, et leur enseigner que tout ce qui a été cultivé pendant des siècles comme tradition musulmane en Bosnie-Herzégovine est faux, et que la vérité ne se trouve qu?auprés des sages d?Arabie saoudite? C?est probablement pourquoi le président de la Communauté islamique, Mustafa ef. Ceric reste muet depuis si longtemps et, sous prétexte de protéger les droits de ceux qui nous ont aidé pendant la guerre, appelle le gouvernement bosnien ŕ respecter les droits de tous, sans égard ŕ la religion, ŕ l?ethnicité ni ŕ la provenance.

Les wahhabites ont pris racine

Le vrai problčme, pourtant, se pose depuis le départ. Si la Communauté musulmane, bras dessus bras dessus avec le parti SDA d?autrefois, avait osé appeler ces « mal intentionnés » par leur vrai nom, il n?y aurait pas eu besoin de résolutions ni d?addenda. Cependant, une vérité encore plus lamentable est que leur provenance compte de moins en moins. Au cours de la derničre décennie, depuis qu?ils répandent le « pur islam », un grand nombre de jeunes a rejoint les wahhabites, de sorte que tous nos Abou Vedad et Abou Amer sont désormais devenus de nouveaux Abou Hamza. Puisque le « véritable islam » est déjŕ établi dans beaucoup de mosquées, se pose la question de savoir quand viendra le tour de la Communauté musulmane elle-męme d?ętre « purifiée », peut-ętre par la force?

(source : courrier des Balkans )




Partagéz avec amis
Share to Facebook Share to Twitter Stumble It Email This More...
Advertising