Monde

James Brown, plus prés de Dieu

Le fondateur du funk et parrain de la soul est mort durant la nuit de Noël à l?âge présumé de 73 ans et en pleine tournée
James Brown, plus prés de DieuDrôle de Noël pour les amateurs de funk, mais aussi de hip-hop, de rap, de disco et de soul. James Brown est mort hier matin, dans un hôpital d?Atlanta (Géorgie) où il avait été admis la veille au soir avec des symptômes de pneumonie. Une bien petite maladie pour un si grand musicien qui a exercé une influence majeure sur la musique de ce dernier demi-sičcle. Si l?on ne connaît pas encore la cause exacte de sa mort, pas plus que la date précise de sa naissance, on estime en revanche qu?il devait avoir 73 ans et qu?il ferait long feu.


Atteint d?un cancer de la prostate, le chanteur américain ŕ la carriére longue et mouvementée avait connu à peu prés tous les excés et son tempérament immodéré pouvait se lire dans une carriére oscillant entre les sommets et le caniveau. Elevé en partie dans un bordel, il avait connu la pauvreté, souffert du racisme, en vigueur dans le sud profond des États-Unis, et puis la délinquance. Ses disques au succés planétaire étaient ponctués de cures de désintoxication et de séjours en prison.

Trafic de drogue, coups et blessures ŕ agents de police, tentative de fuite, violence conjugale s?ajoutent ŕ un casier judiciaire fourni. En 1988, James Brown est condamné ŕ six ans de prison pour tentative d?agression contre des policiers. Il est mis en liberté conditionnelle au bout de deux ans et demi. Il était veuf et avait été marié trois fois.



Travailleur acharné

Mais James Brown était aussi un infatigable travailleur, exigeant et acharné.Il affirmait puiser son énergie en Dieu : "c?est lui qui me guide. Dieu est partout. Et juste en dessous, il y a James Brown", pensait-il. Et voilŕ que sa hiérarchie le rappelle, en pleine tournée, alors qu?à son arrivée ŕ l?hôpital, il pensait pouvoir monter samedi prochain sur une scéne du New Jersay.

Mais James Brown restera célébre pour sa permanente, ses géniales inventions polyrythmiques, sa voix puissante façonnée pour le Gospel et surtout, pour avoir transformé la soul en funk.Connu pour ses performances scéniques et ses tenues de scéne voyantes, devenu l?homme le plus imité du show-business, James Brown, alias "Mister Dynamite", a produit plus de 75 albums, vendus à des millions d?exemplaires dans le monde.

Depuis le succés de Please, Please, Please en 1956, le chanteur a tout inventé, ou s?est tout réapproprié : la soul, le rythm?n?blues, le funk et méme le rap qui lui paye encore un lourd tribut.L?artiste le plus funky que la terre ait porté avait donné son dernier concert en Pays Basque il y a quelques années, dans le cadre inoubliable de Jazzaldia, place de la Trinidad à Donostia.




Partagéz avec amis
Share to Facebook Share to Twitter Stumble It Email This More...
Advertising