Apple a fait un sérieux ménage sur le marché sauvage de l’iPhone en France. Alors qu’Orange s’est payé l’exclusivité de cette commercialisation, plusieurs offres parallèles ont pointé du nez sur Internet afin de proposer le produit, avant même son lancement officiel le 29 novembre. Ces iPhones sont parfois même désimlockés, et donc compatibles avec n’importe quels autres opérateurs. Certes, les clauses de ces contrats de vente pouvaient refroidir , mais ces brèches devenaient difficilement supportables pour France Télécom. PhoneandPhone, une de ces nombreuses sources d'approvisionnement non contrôlé, a reçu le 27 octobre une lettre des avocats d’Apple France. Apple lui demande tout simplement de « cesser, dès réception de cette lettre de même que pour l’avenir, toute importation, toute mise en vente et/ ou toute vente de produits Apple dans l’espace économique européen, sauf à ce que ces produits aient été mis sur le marché européen par Apple ou avec son consentement ». La boutique a finalement plié, mais a demandé au passage une copie de l’accord de distribution exclusive conclu entre Orange et Apple et surtout un exposé des fondements juridiques sur lequel repose la validité de cet accord. « PhoneandPhone n’a, à ce jour, pas reçu de réponse de la part d’Orange » La société indique par ailleurs que ce retrait n’est qu’une simple pause : « nous avons suspendu la commercialisation du téléphone Apple jusqu’ à sa mise en vente sur le marché européen ». Autant dire que l’arrivée de l’iPhone le 9 novembre en Angleterre et en Allemagne pourrait raviver les débats.
Pin It